miércoles, 2 de marzo de 2011

VII Coloquio Internacional: Les passions dans le discours


Université „Vasile Alecsandri” de Bacău (Roumanie)
Le groupe de recherche Espaces de la fiction

En collaboration avec

Université UFR Arts, Bordeaux 3 (France)
Université Atatürk, Erzurum (Turquie)
Université d’état de Chişinău (République de la Moldavie)
Le Centre de Recherche Interstud
Abdef


COLLOQUE INTERNATIONAL
(VII-ÈME ÉDITION)

Les passions dans le discours.

Expérimentation et réévaluation de l’Antiquité jusqu’au XXIe siècle

29-30 Avril 2011

Appel à participation et à contributions

(Entrada en francés)


En tant qu’habitants de ce Zeit der Dürftigkeit (Heidegger), temps de la précarité, temps du peu, mais aussi temps de l’interrogativité selon le philosophe roumain Constantin Noica peut-on encore parler de passions ?

Le groupe de recherche Espaces de la fiction non seulement répond par l’affirmative mais propose d’en faire un sujet d’étude et d’échanges académiques. Nous vous invitons donc à partager passionnément et lucidement les résultats de vos recherches autour d’un thème extrêmement fécond, qui a incité les psychologues mais avant eux les philosophes (Kant, Descartes, Hume, Hegel, etc.) sans laisser indifférents ni les écrivains (poètes, romanciers, auteurs dramatiques) ni les linguistes. Peut-on envisager la vie affective et spirituelle, les créations esthétiques en dehors des passions ?

La tradition rhétorique, notamment celle aristotélicienne, s’attache à découvrir la nature des passions et des émotions. Pour Aristote, dans sa Rhétorique des passions, la connaissance des passions humaines est indispensable, puisqu’elles permettent d’agir par la parole et de susciter une certaine réaction de la part de l’auditeur. Pour certains rhétoriciens, l’appel aux émotions suggère que l’homme est plutôt enclin à se conduire selon ses passions, plus qu’à obéir à sa raison. Pascal valorisait, lui aussi, le côté affectif, en pensant que le cœur a ses raisons que la raison ne connaît pas.

Bien qu’héritières d’une tradition tellement riche, la linguistique et la sémiotique actuelles ne s’attachent que d’une façon implicite à l’étude des passions. Cependant, les différentes pistes de recherches qu’elles proposent nous invitent à un réexamen de la place que les passions occupent actuellement.

La réévaluation peut avoir comme point de départ la description lexicale, pour continuer avec la syntaxe affective et aboutir à la pragmatique, dans le but de saisir la nature des actes de langage expressifs, les variations culturelles dans l’expression des émotions, le côté passionnel impliqué dans les interactions verbales.  Le vocabulaire des émotions vise à circonscrire le champ lexico-sémantique des termes, l’identification des « pathèmes », unités censées créer des orientations argumentatives.

Sémiotiquement parlant, l’étude de la passion repose sur l’effet de la détermination modale, d’une part, et des déterminations tensives, de l’autre (Cf. J. A. J. Greimas, J. Fontanille, La sémiotique des passions) Le sujet qui s’énonce dans le discours engendre une « énonciation passionnelle » (Cf. Herman Parret, Les passions. Essai sur la mise en discours de la subjectivité).

Les études actuelles portant sur l’argumentation semblent redorer le blason des passions, dans la tentative de démystifier la manipulation de affects et de saisir le rapport entre la dimension axiologique et l’apparition des émotions.
Quand on parle de passions en littérature, on pense à tout ce qui investit la flèche du désir fondatrice de tout système actantiel : passion amoureuse, jalousie, ambition, vengeance, passion du pouvoir, etc. Néanmoins, on ne peut pas ignorer ce que les modernes appellent des « affects » tels la peur ou la pitié d’autant moins les goûts comme la passion du beau ou celle des livres et notamment ce que la société moderne semble avoir oublié, la Passion (celle du Christ). D’autre part, les passions sont des expériences fondatrices de l’interculturel nous permettant, par exemple, de saisir les différences culturelles entre l’Occident et l’Orient.

Plusieurs axes de réflexion sont possibles, et nous en proposons quelques-uns, sans prétendre avoir épuisé les différentes approches possibles :


1. Passions, affects, goûts, vertus. De la philosophie à la psychologie
2. Passions, affects, goûts à travers les littératures
3. Les passions dans la grammaire de la subjectivité (Modalisation et subjectivité affective. L’effet de contagion. La connotation. L’emphase, l’ellipse et les valeurs affectives. La phrase exclamative et l’interjection. Les actes de langage affectifs).
4. La place des émotions dans l’activité argumentative. Le pathos aujourd’hui.
5. La gestion des réactions affectives dans la conversation.
6. L’effet pathémique dans la perspective (inter)culturelle et dans la didactique des langues
7. Sémiotique des passions. Séduction des images.

Coordination


Le groupe de recherhe Espace(s) de la fiction

Inscription et délais de participation


La communication des travaux présentés en sections doit se faire en français et ne dépassera pas 20 minutes.

Taxe de participation

-        40 euros (inclut les documents de la conférence, les pauses café, le cocktail et la publication de la communication dans les actes du colloque);
-         30 euros pour les membres ABDEF ;
-         25 euros pour étudiants en master et jeunes doctorants ;
-         Les frais de voyage sont à la charge des participants (le logement au foyer universitaire est possible dans la limite des places disponibles (30 euros/nuit)).

Les Actes du colloque seront publiés dans la revue Interstudia, publication du Centre de recherche INTERSTUD de l’Université de Bacǎu (indexée dans plusieurs bases de données : Index Copernicus, Fabula, Ceeol)

Contributions
Délais
Rentrée de la fiche d’inscription (modèle ci-dessous) comprenant  le titre et le résumé de la communication proposée (15-20 lignes et 5 mots- clés) à l’adresse suivante: Veronica Grecu - grelo5@yahoo.co.uk
15 février 2011
La confirmation de la participation et la diffusion de la liste finale des contributions acceptées
25 février 2011
Diffusion de la seconde circulaire (contenant des informations supplémentaires)
1 mars 2011
Le règlement des frais de participation -les modalités de paiement seront communiquées ultérieurement
15 mars 2011
L’envoi des articles
1 juillet 2011
L’avis du comité scientifique
1 septembre 2011
L’envoi des articles révisés (si nécessaire) conformément aux indications reçues de la part des réviseurs et  du comité scientifique


15 octobre 2011
Parution des articles dans la revue Interstudia (ISSN 2065-3204) (en français)
décembre 2011

Fiche d’inscription

- Nom et prénom :
- Titre scientifique :
- Affiliation
- Domaines d’intérêt :
- Publications représentatives (3 max.) :
courriel:
- Téléphone :
- Adresse officielle :
- Titre de la communication :
- Aire thématique :
- Mots-clé (5):
- Résumé (15-20 lignes):



ROMÂNIA
MINISTERUL EDUCAŢIEI, CERCETĂRII, TINERETULUI ŞI SPORTULUI

FACULTATEA DE LITERE


Str. Spiru Haret, nr. 8, Bacău, 600114
Tel./ fax ++40-234-588884
e-mail: litere @ub.ro

No hay comentarios: